Le web 2.0 bouscule nos usages et notre perception du média Internet. D’ailleurs, le web 2.0 est l’inverse des médias traditionnels, en mode broadcast.La prise en main des pages internet pas l’internaute lecteur, nous fait quitter la communication de masse, en faveur d’une personnalisation de contenu par l’internaute qui en sélectionne une partie (flux RSS), décide de la hiérarchie qui lui convient (portlets ajax ou autres) et le lit quand il veut. Dans cette mutation des usages, la vidéo va prendre une part plus importante, à la fois sur Internet et sur le mobile.Un an après ma première découverte du web 2.0 (octobre 2006), je me demande comment intégrer ces évolutions dans mon plan de développement.Je pense que je vais capitaliser sur mes expériences récentes pour stabiliser une stratégie de développement . En 2007, j’ai d’abord réalisé :– un site vidéo sur le développement durable en entreprise- un site de promotion touristique en anglais, pour la clientèle de l’aéroport de Montpellier- un site de e-marketing pour les clients des commerces de MontpellierEn marketing j’ai testé– relance marketing direct par SMS- marketing viral vidéo sur le net et sur mobile (format 3gp)- buzz-marketing en bluetoothLe web bouge tellement depuis un an qu’il est primordial de rester en veille et de tester les nouvelles tendances et les technologies émergentes. Pour autant, il faut savoir au fur et à mesure affiner ses choix. Cette année sera donc celle du resserage, de la sélection  et du positionnement clair sur les technologies de demain. D’ailleurs la période s’y prète, quelques semaines avant la fin d’année, on oriente et finalise son plan d’action pour l’année suivante.Formation e-marketing de la CEGOS : Attirer, conquérir, fidéliser sur internet.Relerciements à Benjamin Feraggi : www.faraggi.com

Publicités