Crunchup 2010: les tendances du web social appliquées aux commerces
par Clement Vouillon 2 août 2010

Vendredi dernier s’est tenu l’événement de l’été TechCrunch US avec la journée CrunchUp. Le Crunchup c’est une journée entière d’interventions d’entrepreneurs, d’investisseurs, d’experts sur la thématique “social currency”, là où le web rencontre “la vraie vie” et plus particulièrement le commerce de proximité. Toutes les vidéos sont disponibles sur la chaîne TC, mais revenons sur quelques panels très instructifs, qui concernent deux domaines où la France est bien représentée: les “Groupon Like” et les réseaux sociaux géolocalisés.

Checkin, coupons et commerçants

Le premier panel se concentre une des tendances “hot” du moment, à savoir les réseaux sociaux géolocalisés. Réunissant Shiva Rajaraman, product manager chez Twitter, Tristan Walker, business dev chez Foursquare et Kara Nortman de CityGrid, le panel explore  la place occupée par ces réseaux et plus particulièrement ce qu’ils peuvent apporter aux commerçants.

 

Tout d’abord les informations que nous livrent les intervenants sur leurs services respectifs sont très intéressantes. Par exemple chez Foursquare on reçoit entre 500 et 1000 mails de demandes de partenariat par jour, à peu près la même chose chez Twitter pour leur compte de promotions @earlybird. Il existe, selon eux, une véritable demande de la part des acteurs de proximité pour qui les priorités restent l’acquisition et la fidélisation client. Pour le moment il s’agit d’un vaste champ d’exploration, Twitter a par exemple testé une promotion à -20% sur des billets d’avions, concernant une période creuse pour la compagnie Blue Jet. Plus de 1000 billets ont été vendu en 24h, mais le plus intéressant, selon, Shiva ont été toutes les conversations engendrées par la promotion, avec de nombreux membres s’échangeant leurs destinations et cherchant des conseils. Une mine d’or à creuser. Chez Foursquare même son de cloche, avec une vague de chaleur ayant frappé New York cet été, un utilisateur a crée sur le site une adresse virtuelle nommée “Heatpocalypse”, près de 5000 membres ont checké en 24h, l’élément intéressant étant la promotion sur des yaourts et glaces proposée par la chaîne Tasty Delight  non loin de ce spot.

 

 ***Voir la VIDEO « Check Ins, Coupons and Commerce »
–>http://www.techcrunch.tv/social-currency-crunchup

 

Autre fait sur lequel l’ensemble des intervenants s’accorde: le checkin n’est qu’une première étape dans la mécanique de géolocalisation et bien d’autres évolutions vont voir le jour. Il ne s’agit que du début en termes d’usages, l’objectif de ces acteurs étant de donner du sens aux promotions, la géolocalisation et la discussion des membres. Au final ce qui ressort de ce panel sur la géolocalisation et les offres promotionnelles, c’est que nous nous trouvons véritablement au tout début du phénomène. Tous les acteurs testent ce qui marche ou pas auprès des commerçants et des clients. Autant le secteur semble bien bouché au niveau des réseaux sociaux, autant il reste de la place pour des services qui utiliseront toutes ces données pour en faire sens et innover dans les propositions de valeur et mécanismes pour les commerçants et nous les particuliers. Start up Françaises il y a des opportunités à innover dans ce domaine, et maintenant!

Couponing: les dix règles que vous devez connaître

Deuxième thématique qu’on adore en France: l’achat social groupé sur le modèle de Groupon. Pour les entrepreneurs qui veulent venir titiller ce secteur déjà bien encombré je conseille vivement cette interview intitulée “Couponing: les dix règles que vous devez connaître”. Voici ces dix règles d’or à savoir avant de lancer votre service de couponing.

 

 ***Voir la VIDEO « Couponing 101: What Tech Should Understand About Brands, Retailer and Consumer Promotions »
–>http://www.techcrunch.tv/social-currency-crunchup/watch?id=EyaXNsMTpZjV5LOic6yzR5CQp59cBLnX

 

10 Il y a deux types d’acheteurs: les impulsifs et les organisés. L’acheteur organisé va passer du temps à rechercher les meilleures promotions, les meilleurs coupons, les découper dans les catalogues etc… au contraire de l’impulsif dont l’attention est captée lors de l’achat par du packaging, une promotion immédiate ou une mise en valeur sur les étales. La leçon ici est que vous atteindrez ces deux profils de façon distincte et il est nécessaire de communiquer des propositions de valeur différentes.

9 La stratégie des marques est différente pour chaque consommateur: les fidèles, ceux qui aiment changer et les neutres. Pour les fidèles il faut encourager le volume d’achat avec des offres du type “Un article offert pour deux achetés”. Pour ceux qui ne sont pas forcément fidèles, l’incentive la plus forte reste prix, il faut donc l’utiliser et proposer un tarif inférieur voir des offres d’essai…

8 Les marques de luxe doivent prétendre qu’elles ne font pas du discount. Le modèle classique de promotion ou de couponing avec prix très réduit n’est pas forcément le plus pertinent. La promotion doit rester “premium”, par exemple un échantillon haut de gamme qui va permettre ensuite de convertir le client.

7 Créez des types de promotions en adéquation avec le cycle d’achat. Le cycle d’achat varie d’un produit à l’autre, cela peut être une fois par semaine, une fois par mois ou par an. Il faut donc adapter son type de promotion à ce cycle pour atteindre le client au bon moment.

6 Ciblage client: sachez quand utiliser un marteau et quand utiliser un scalpel. Le ciblage client c’est important mais il faut savoir quand l’utiliser pour ne pas manquer d’autres cibles. Bien sur cette décision dépend fortement de vos objectifs.

5 Taux d’utilisation des coupons. Les études montrent qu’environ 2% des coupons sont utilisés et génèrent un achat. Néanmoins une campagne de couponing permet également de faire connaître la marque/le produit même s’il n’est pas utilisé.

4 Chaque promotion doit avoir un “coût” pour l’utilisateur. L’accès au coupon ne doit pas être trop facile (par exemple envoyé lorsque vous faîtes déjà la queue pour un achat) à obtenir, auquel cas le client s’habitue et n’achètera votre produit que dans le cadre d’une promotion.

3 Marketing 360 degrés. Vous devez multiplier les périodes et les endroits où le client peut interagir avec votre marque grâce à différents outils: code barre 2D, SMS, réseaux sociaux etc…

2 Coupons: monnaie virtuelle vs réelle. Contrairement aux offres virtuelles pour lesquelles vous pouvez changer les règles à tout moment, les coupons qui ont une valeur “réelle” nécessitent une infrastructure solide pour leur gestion (en cas de fraude etc…).

1 Ne ralentissez pas le processus d’achat. Votre coupon doit être facilement compréhensible et utilisable par le client et ne doit entraîner aucune frustration dans son utilisation.

 

Publicités